Affaire judiciaire concernant M. AAA, fondateur et président du Groupement des armateurs côtiers marseillais (GACM). Les fils de M. AAA. M. BBB, principal associé de M. AAA. Le fils de M.BBB. M.CCC, ancien commissaire aux comptes.

L’affaire judiciaire concernant M. AAA, fondateur et président du Groupement des armateurs côtiers marseillais (GACM).
Les fils de M. AAA.
M. BBB, principal associé de M. AAA.
Le fils de M.BBB.
M.CCC, ancien commissaire aux comptes. est la suivante:
Vedettes du Frioul: jusqu’à trois ans de prison ferme en appel 2011-02-02;Navettes du Frioul : la jet-set marseillaise au tribunal 2009-10-05

Date des faits: 01/01/1996
Date de la condamnation: 22/06/2011

Lieu: Marseille
Département et région de cette affaire judiciaire : Bouches-du-Rhône Provence-Alpes-Côte d’Azur
Juridiction concernée: Cour d’Appel

Détails de l’affaire: Plusieurs personnes ont été condamnées par la Cour d’appel d’Aix-en-Provence à des peines de prison et d’amende pour détournement de fonds dans le cadre de l’affaire dite des « navettes du Frioul » à Marseille.
M. AAA a été condamné à une peine d’emprisonnement de 3 ans pour blanchiment, association de malfaiteurs, abus de confiance, complicité et recel d’abus de biens sociaux, faux et usage de faux et banqueroute irrégulière, assortie d’une interdiction de gérer pendant cinq ans.
Les fils de M. AAA ont été condamnés à une peine de deux ans de prison chacun.
M. BBB a été condamné à une peine de deux ans d’emprisonnement avec sursis.
Le fils de M. BBB a été condamné à une peine de deux ans d’emprisonnement, dont 1 an avec sursis.
M. CCC, ancien commissaire aux comptes, a été condamné à deux ans d’emprisonnement, dont 1 an avec sursis.
Des peines d’amende, jusqu’à 150.000€, et des confiscations de biens ont aussi été prononcées.
Plus de 16.000.000€ ont été détournés entre 1996 et 2006 au préjudice des navettes du Frioul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.